Le Chief Change Officer et le Chief Vision Officer, une nouvelle génération de métiers !

Avez-vous déjà entendu parler de Chief Change Officer ? Non ? Et de Chief Vision Officer ? Non plus ? Pourtant, ces deux professions sont nécessaires pour conduire le changement au sein d’une entreprise. Ensemble, soulevons le voile de métiers trop peu connus mais en plein essor.

Le Chief Change Officer, un métier d’expertise, de gestion et de coaching.

Lorsque nous évoquons la notion de Chief Change Officer ou Change Manager, nous parlons tout d’abord d’un métier d’expertise. Le CCO est un expert dans les domaines technologiques et du business, tels que l’industrie de la construction, l’architecture, la finance, l’informatique, les télécommunications, les services industriels, les services publics, etc. Il est régulièrement soumis à des mesures qui évaluent ses compétences et l’avancement de ses projets.
Le Change Manager est également un gestionnaire de projets. Par exemple, lorsque l’entreprise est confrontée à la compétition sur le marché, lors d’une fusion entre deux entreprises ou d’un licenciement du personnel, le CCO est amené à gérer le changement par la mise en place de plans d’action. Responsable des initiatives de changement organisationnel, des outils et méthodes, le Change Manager gère entièrement le processus de restructuration.
En plus de cela, un bon CCO est un communicateur hors pair ! En effet, l’aspect humain est primordial. Le Change Manager a un rôle de coach actif envers les diverses parties prenantes ; que ce soit avec la direction, les cadres ou avec les employés. C’est en comprenant par quels stades émotionnels les individus passent et vivent le changement, en favorisant le dialogue et en proposant des solutions que le changement sera mené au mieux. L’empathie, l’éthique, la capacité d’écoute, telles sont les qualités humaines du Chief Change Officer !

Le Chief Vision Officer, un métier qui nous conduit vers l’avenir.

Aux fonctions opérationnelles du CCO s’ajoute un élément plus stratégique : la vision. En combinant ce nouvel aspect, nous aboutissons à un nouveau métier hybride : celui de Chief Vision Officer. Le CVO a une vision large et les connaissances suffisantes quant aux activités de l’entreprise, ce qui est un avantage stratégique pour celle-ci. En effet, se focaliser sur le futur de l’organisation aboutit à une conduite optimale du changement ; les idées visionnaires du Change Vision Officer associées à celle de la direction générale permettent ainsi à l’entreprise de progresser. Ces idées sont à la base de la définition de stratégies et de plans d’actions. Voir loin devant, voici la clé du succès !
Ce contenu a été publié dans Appreciative Inquiry, Change Management, Change Manager, Chief Change Officer, Chief Vision Officer, Conduite du changement, Pascal Buyck, Vision, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.